lundi 12 juillet 2010

Illustrateur de cinéma (3)

Jean Mascii (1926-2003)
Il était l'un des derniers mohicans qui, comme Belinsky, Grinsson, Péron ou Soubie, furent régulièrement employés par les majors (Artistes Associés, Columbia, Warner...).
Fils d'immigrés italiens, Jean Mascii est né en 1926 près de Modène. Il débute en 1943 chez Déco Star où il réalise des panneaux pour façades de cinémas.
Il se met à son compte en 1955. «Je travaillais à la gouache, parfaitement adaptée à la reproduction en lithographie, écrivait-il en 1995. J'assistais à une projection du film. On me confiait un synopsis ou les jeux de photos et je m'y mettais.» A partir des années 60, on imprime les affiches en offset, technique que Mascii exploite pour accentuer le réalisme des visages et enrichir l'arrière-plan de ses maquettes. Il est l'un de ceux qui forgent la classique des affiches : le visage du héros se détachant sur une scène illustrant les péripéties de l'intrigue, les principaux décors et les personnages d'appoint.
Son gros client fut la Warner, pour qui il «signa» la Colline des potences, l'Esclave libre, la Fièvre dans le sang, la Prisonnière du désert, Reflets dans un oeil d'or, Rio Bravo, la Terre des Pharaons... Au cinéma européen, il laissera Alphaville, Austerlitz, Lola, Montparnasse 19, Mort d'un cycliste, les Nuits de Cabiria, Plein Soleil ou les Yeux sans visage. Pour René Château, Mascii compose les affiches de réédition film ou vidéo du Capitaine Fracasse ou de King Créole.
Après 1990, il dessine des couvertures de livres et se consacre à la peinture. Il laisse 1500 affiches dont certaines très prisées des collectionneurs.

Roger Soubie (1898-1984)
Après avoir commencé à faire des affiches pour des compagnies de transport (PLM, Réseau de l'Est, Compagnie du Midi...) puis illustré des couvertures de magazines (Omnia , Science et Vie), il deviendra l'affichiste le plus demandé des Majors américaines à partir des années 1930. Soubie a réalisé, comme son confrère Boris Grinsson, plus de 2000 affiches pour le cinéma, travaillant jusqu'en 1966.

Boris Grinsson (1907-1999)
Artiste venu de l'Est d'origine Russe qui nous a laissé un patrimoine de plus de 2000 affiches. Il a commencé à travailler dans l'Allemagne prénazie avant de s'installer définitivement en France à partir de 1933 jusqu'en 1972.
Travaillant principalement pour les majors américaines, mais également pour de nombreux studios et distributeurs français et européens, il laisse une oeuvre artistique variée maîtrisant aussi bien l'académisme, la caricature que la composition géométrique, appliqués à tous les genres cinématographiques. On lui doit les plus beaux portraits des déesses du 7ème Art, Rita Hayworth, Veronica Lake, Marilyn Monroe, Martine Carol ou Brigitte Bardot, et de très belles séries d'affiches sur Laurel et Hardy, les Marx Brothers ou Jerry Lewis.

2 commentaires:

laurent a dit…

énorme, ce site qui regroupe tant d'illustrateurs sublimissimes et leurs biographies...
un lien sur mon marque page, je reviendrai fréquemment c'est sûr.
merci encore

Michel Rauw a dit…

Excellent !!!
Les anciennes affiches de ciné sont purement et simplement extraordinaires !

Merci pour ce partage.